Accueil Dernières nouvelles Plan du site Contact


Paroisse Sainte Gertrude Etterbeek

 
Vous êtes ici : Accueil > Carême 2018

Première semaine de Carême


PISTES POUR PRIER, AGIR ET RÉFLÉCHIR AVEC ENTRAIDE & FRATERNITÉ

Publié le dimanche 11 février 2018, par JPS

18 février : premier dimanche du Carême

Evangile : L'Esprit pousse Jésus au désert (Mc 1, 12-15)

Comme ton peuple, Jésus, tu as été au désert. 40 jours, dit saint Marc. 40 jours de prière, de solitude, de jeûne. Un temps de recul du quotidien, bien nécessaire avant de t'engager pour la grande aventure du Royaume. Tu as été tenté par Satan. Tu te doutais de la tâche immense qui t'attendait, des risques d'opposition, d'échec peut-être. Tu jouais ta vie. Tu as trouvé au désert la force de prendre la route, d'inviter à la conversion, d'annoncer la bonne nouvelle d'un Dieu à l'amour fou.

Avec toi nous irons au désert. Nous allons nous aider mutuellement à remettre notre vie au niveau de l'évangile. Faire le point, faire silence, prier, goûter ta parole. Nous décentrer de nous-mêmes. Te remettre au coeur de notre vie. Et élargir nos horizons pour nous rendre solidaires de nos soeurs et frères du Sud de la planète. Comme toi, 40 jours de prière, de sobriété et aussi de partage. Quelle chance !

Au jour le jour...

Prenons, chaque jour, le temps de réfléchir et de prier. Installons-nous confortablement au calme devant une bougie, une fleur, une icône, une photographie, la fenêtre donnant sur le jardin. Méditons un des textes de la liturgie de la parole tels qu'ils nous sont remis sur le feuillet dominical ou une des ressources proposées ci-après par Entraide & Fraternité

-  Le désert dans nos vies de tous les jours

Être dans le désert c'est être seul avec soi-même, ses soucis, ses questions. C'est aussi se libérer du superflu et revenir à l'essentiel. Être au désert, c'est pouvoir se tourner vers Dieu et reconnaître son immensité. Nous sommes tout petits face à l'amour de Dieu. Dans ce lieu profond de silence et de solitude, nous pouvons rencontrer Dieu et le prier.

Prière : Seigneur Jésus, au désert, tu es resté seul à seul avec Dieu ton Père, pour apprendre à l'aimer plus fort. Me voici pour apprendre à l'aimer avec toi.

-  Prier et réfléchir à partir du poster.

Au milieu du poster, une femme debout, souriante, portant avec dignité une jarre sur la tête. Sans doute beaucoup de chrétiens y verront aussi une image de Marie, la mère de Jésus. Les choix de Dieu sont étranges. La mère de son fils n'est pas une grande dame d'une capitale de l'empire romain. C'est une femme du peuple, une paysanne, d'un petit village dont on dit : Que peut-il sortir de bon ! Une vie modeste : le travail à la maison, l'éducation de son enfant, le chemin vers le puits du village pour y trouver l'eau si importante pour la vie.

Dieu a un faible pour les petits. Pas de doute. Les femmes paysannes de l'Afrique des Grands Lacs, courageuses et obstinées, peuvent se reconnaître dans la figure de Marie.

Il renverse les puissants de leur trône, il élève les humbles. Il comble de bien les affamés renvoie les riches les mains vides. Dieu a un faible pour les petits. (Marie, Lc 1,52-53)

-  Intentions

> Seigneur, nous te prions pour que ces quarante jours de désert soient l'occasion pour chacun de remettre ton message d'amour, de tolérance et de fraternité au coeur de sa vie.

> Seigneur, nous te prions pour que ces quarante jours de désert soient un temps privilégié pour la prière, le pardon, le partage et l'attention aux plus pauvres.

> Seigneur, nous te prions pour que ces quarante jours au désert soient, pour nos dirigeants, propices à une réflexion sur le type de pouvoir et de puissance (de vie ou de mort) qu'ils veulent déployer dans leurs responsabilités.

-  Prier pour la paix et la réconciliation au Burundi

Du 8 au 10 mars 2017, les évêques catholiques du Burundi ont échangé sur l'exigence de la réconciliation des Burundais ; ils ont constaté que même si la Commission Vérité et Réconciliation (CVR) est à pied d'oeuvre, elle travaille dans une situation délicate. Ils ont ainsi saisi l'occasion pour réaffirmer que l'Église dont ils ont la charge au Burundi doit continuer à oeuvrer pour la paix et la réconciliation, conformément à son identité de « sacrement ; c'est-à-dire à la fois le signe et le moyen de l'action intime avec Dieu et de l'unité de tout le genre humain » (Lumen Gentium, 1).

(Extrait d'un communiqué de la Conférence des évêques du Burundi)

-  Prier en partant de la sagesse africaine

« Le bon cultivateur ne fait pas de reproche à sa houe »

Témoignages de Femmes africaines

« Nous les femmes, nous étions écartées comme des animaux… »

« S'il y avait des femmes oubliées au monde, les femmes de Fizi en faisaient partie, mais grâce au travail de l'APEF et de ses formations sur le genre, nous sommes enfin intégrées à la société ! Nous étions écartées comme des animaux. Les hommes trainaient sous les manguiers, jouaient tout l'après-midi et quand ils rentraient, ils battaient leur femme parce qu'ils ne trouvaient pas la cuisine assez bonne…

Pourtant, les femmes font tout et les hommes ne font rien ! Avec le travail de rélfexion sur le rôle de l'homme et de la femme, les choses changent. Les femmes prennent conscience de leur capacité et les hommes comprennent petit à petit que les femmes sont des êtres humains à part entière, qu'elles peuvent prendre des décisions, se faire respecter, et que les tâches peuvent être partagées entre hommes et femmes et aussi à la maison entre garçons et filles. Maintenant, dans notre village, c'est normal que les filles aillent à l'école. L'APEF nous a aussi sensibilisées à nos droits. Aujourd'hui, les femmes prennent des responsabilités politiques au niveau local ».

MIRIAM, Coopératrice de la coopérative agricole RAFIKI

L'APEF, Association pour la Promotion de l'Entreprenariat Féminin, partenaire d'Entraide & Fraternité, est active à Bukavu et ses environs et dans la région d'Uvira - Fizi à l'Est du Congo (Sud Kivu).

La coopérative RAFIKI (à Mboko - Fizi) : culture du palmier à huile et production d'huile de palme. Rafiki signifie « ami » en swahili.

Huile de palme ?

Au Congo, la culture de palmiers à huile est répandue. Le fruit du palmier à huile est la noix de palme qui pousse en grosses grappes en haut du tronc. Ces fruits sont charnus, semblables à de petites prunes rougeâtres. De la pulpe de cette noix, on extrait, par pression à chaud, l'huile de palme. L'huile de palme ne doit pas être confondue avec l'huile de palmiste, tirée du noyau de la noix de palme. L'huile de palme constitue une importante source de revenus pour les familles.

Soulignons qu'il ne faut pas confondre cette production artisanale et raisonnée d'huile de palme avec la production industrielle très nuisible pour les écosystèmes.


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 

 
  Accueil
      Carême 2018

Informations
      Adresses utiles
      Agenda
      Gestion
      Horaires
      Liens Internet
      Services
      Unité pastorale et paroisses voisines

Livre d'Or : bientôt en ligne...

Nederlandstalige Parochie Paroisse Sainte Gertrude
      Edito
      Vie de Sainte Gertrude


      Contact

[ Plan du site ] [ Haut ]
 

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Carême de partage 2018 : l'introduction d'Entraide et Fraternité
Deuxième semaine de Carême
Poster de Carême



[ Haut ]
 

Accueil Dernières nouvelles Plan du site Contact


Editeur responsable © Paroisse Sainte Gertrude Etterbeek
Site développé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.
Design © Drop Zone City adapté par Philmass
______________________________________________

Les photos figurant sur ce site y sont placées en toute "bonne foi".
Si malgré cela vous souhaitez que l'une d'entre elles soit retirée, faites le nous savoir.